Aller au contenu principal

Aménagement
SÉCURITÉ : PAS DE PLACE À L'IMPROVISATION

C'est dès la conception que la prévention des risques d'accident se prévoit. Cornadis autobloquant, organisation des cases, passage d'homme… sont autant d'aspects auxquels Geoffrey Maurice a réfléchi en amont de la construction en 2008.

Geoffrey Maurice possède cinquante mères de race limousine. Une partie de celles-ci est logée dans une stabulation en bois construite en 2008 et l'autre dans un bâtiment plus ancien qu'il va réhabiliter. « Je souhaite réduire la pénibilité, le temps de travail et améliorer les performances des animaux dans les deux bâtiments », explique le jeune polyculteur-éleveur d'Allouis dans le Cher.

DIFFÉRENTS LOTS POUR LES ANIMAUX

Pour son bâtiment construit en 2008, l'éleveur s'était attaché à un certain nombre de critères : espace, luminosité, ventilation, fonctionnalité et bien-être animal. La conception intégrait des évolutions du travail à venir, comme l'investissement dans une pailleuse-dérouleuse qu'il va acquérir prochainement. Geoffrey Maurice n'a pas non plus lésiné sur le choix des matériaux en optant pour des éléments robustes. Certes, c'est plus onéreux, mais la qualité est là ; « il n'y a pas de casse ! », considère-t-il.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Indemnités dégâts de sanglier : un galop d’essai pour les réduire
Sur  le  secteur  du  massif  cynégétique  14  en  pleine  Brenne,  un  protocole  de  régulation  du  sanglier  est  mis en place pour les prochains
Dérogation à la durée du temps de travail sous conditions
La FNSEA 36 a obtenu de la DREETS* une dérogation collective à la durée maximale de travail hebdomadaire. Les salariés mineurs ne sont pas concernés.
350 béliers attendus sur la butte de Saint-Benoît-du-Sault
Après une pause en 2020, la foire ovine de Saint-Benoît-du-Sault revient pour sa 40e  édition, le 4 août, dans une version édulcorée mais très attendu
Trois jours d’escapade en pleine Brenne
La randonnée de la Brenne renoue avec la tradition, pour sa 34e  édition.
L’aide à l’UBG remplace la prime à la vache
Les modalités de calcul de l’UGB vont changer à la faveur de la nouvelle Pac.
La Pac 2023-2027 se précise
Le 13 juillet, Julien Denormandie a expliqué un peu plus les éléments concrets de la future Pac. En  voici  les  points  principaux.
Publicité