Aller au contenu principal

Sélection charolaise : Un travail conduit de manière raisonnée chez les Lœillet

Vêlages faciles, docilité, conformité, autant de critères recherchés par les éleveurs. Guy et Nicolas Lœillet mettent tout en œuvre pour qu'ils soient transmis par leurs reproducteurs. Rencontre, le 20 septembre, sur leur exploitation à Pouligny-Saint-Martin, lors de leurs journées portes ouvertes.

Vignette

Ni­co­las et Guy Lœillet réa­lisent ce qu'ils nomment « des ac­cou­ple­ments rai­son­nés », c'est-à-dire que les fe­melles sont mises en re­pro­duc­tion avec un tau­reau qui les com­plète ou gomme cer­tains dé­fauts.

L e 20 sep­tembre 2019, lors de leurs portes ou­vertes, les Lœillet pro­po­saient à la vente 25 mâles de l'an­née, 8 de 18 mois et quelques gé­nisses pleines. Ces der­nières ont été pas­sées au crible par les ache­teurs. Les index de la vache et ceux du tau­reau sont consul­tés de près, les éven­tuelles des­cen­dances pré­sentes sont scru­tées et les éle­veurs sont in­vités à ex­pli­quer leur choix d'ac­cou­ple­ment. Un exer­cice au­quel les éle­veurs sont tout à fait aguerris, tant leur stra­té­gie de sé­lec­tion est claire.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Changement de ration : prendre son temps
Comment réduire la teneur en pulpe de betterave et de la luzerne déshydratée dans ses rations pour en limiter le coût ?
Avec le 100 % bio, un débouché se ferme pour les protéagineux
La règlementation sur les aliments en élevages bio va évoluer au début de l'année prochaine.
Le SR 36 poursuit son ascension
Même gêné dans son fonctionnement par l’épidémie de Covid-19, le SR 36 poursuit son évolution avec plus de 5700 jours de remplacement au compteur en 2
Engraissement des taurillons, une voie de valorisation
 Rémy Chys d’Oulches a pris le parti d’engraisser tous ses mâles, génisses et vaches de réforme.
Vers la fin de la castration a vif
A compter du 1er janvier 2022, la castration à vif des porcelets sera interdite en France.
Laisser aux primipares un temps d'adaptation en amont
Avant de parler d'adaptation des génisses au robot de traite, il faut appréhender leur élevage.
Publicité