Aller au contenu principal

Sélection Limousine : En route vers le national

Un concours de qualité, des élevages de l’Indre récompensés, une belle édition pour le concours de la race Limousine de Saint-Benoît-du-Sault, une des dernières occasions pour les éleveurs de confronter leurs animaux avant le National de Périgueux, du 20 au 22 septembre.  

Répétion générale pour une partie des limousines présentées à Saint-Benoît-du- Sault avant le concours national Limousin.

A un mois du concours national Limousin qui se tiendra dans le centre-ville de Périgueux, les éleveurs de la race se sont donné rendez-vous mercredi 21 août, à Saint-Benoît-du-Sault, pour le traditionnel concours bovin.

 

Des élevages de l’Indre bien sûr, mais aussi de l’Indre-et- Loire, de la Vienne, de la Haute-Vienne et de la Creuse se sont déplacés pour présenter leurs plus beaux spécimens. Le concours de Brive, qui s’est tenu le week-end dernier et la rentrée au pôle de Lanaud ont sans doute contribué à la baisse du nombre d’animaux par rapport à l’année dernière.

 

Malgré cela, Saint-Benoît reste un événement inscrit dans le calendrier des éleveurs chaque saison. Cette année encore, le concours était de qualité avec la présence de quelques bovins qui seront présentés dans le Périgord du 20 au 22 septembre et des jeunes animaux prometteurs symboles de la préservation des spécificités de la race.

Les juges ont notamment apprécié le travail des éleveurs indriens récompensés par des podiums dans les catégories honneur mâles et honneur femelles, ainsi que chez les jeunes avec une victoire dans la catégorie femelle.

L’ambiance générale du concours n’a pas été entamée, le plaisir des professionnels de se retrouver et de présenter leur travail au public est resté intact, malgré la morosité de la profession faisant face à une sécheresse persistante ainsi qu’à la baisse des cours.

 

Pour certains éleveurs, il s’agissait de l’ultime répétition générale avant la grande compétition nationale, qui peut être, consacrera les sélectionneurs indriens.

 

 

 

 

 

Palmarès du concours


Prix d’honneur mâles
Jeune : OMEGA du GAEC Camus Père et Fils
Junior : OLANO de chez Guillot Patureau Anthony
Adulte : MIRADOR RJ du GAEC Camus Père et Fils
Prix d’honneur femelles
Jeune : OPPRIMEE du Camus Père et Fils
Junior : NINON Camus Père et Fils
Adulte : LULU de chez Régis Lequeux
Prix d’ensemble
Jeunes : 1 GAEC Camus Père et Fils
2 EARL Lagautriere Jérôme
3 GAEC Camus Olivier et Simon
Adultes : 1 GAEC Camus Huberson Roch
2 Régis Lequeux
Prix du canton
Femelles jeunes : ODELIA de chez Régis Lequeux
Femelles adultes : LULU de chez Régis Lequeux
Mâles adultes : HARICOT du GAEC Soulas
Mâles jeunes : OBIEN de l’EARL Vimanade
Super prix d’honneur
OMEGA du GAEC Camus Père et Fils

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Cap sur une filière plus résiliente
Avec le Cap filière viandes blanches 2021-2025, les interprofessions de l’élevage de porcs et de volailles misent sur des actions fortes pour pérennis
Antoine Denis : « Je savais que je m'installerais un jour »
S'installer en agriculture est souvent une affaire de famille.
Jeunes bovins français, des marchés multiples mais concurrentiels
 La qualité de la production française de jeunes bovins est reconnue en Europe.
Combiner la facilité de naissance et la qualité bouchère
A Briantes, Pascal Carrion vient de passer la main à son fils Alexandre.
Sans corne : la génétique française prisée
Qu'ils soient hétérozygotes ou homozygotes, les animaux porteurs du gène sans corne prennent le pas au sein des cheptels charolais.
Le concours inter départemental reprend ses quartiers à La Châtre
Après une année blanche, c'est avec plaisir que les éleveurs du Gécidi* organisent le concours inter-départemental charolais de La Châtre. Le 5 novemb
Publicité