Aller au contenu principal

Semé sous plastique, le maïs lève plus vite

  La plastisemeuse permet de réaliser des semis de maïs sous un film de protection plastique, ce qui représente un certain coût. Une entreprise de maraichage du Loir-et-Cher l’utilise pour sa production de maïs doux.

Le semis de maïs sous plastique  est  courant  en Bretagne et dans le nord de la  France. Dans nos régions, seuls quelques agriculteurs y ont recours.  C’est  le cas à  Soings-en-Sologne  dans  le  Loir-et-Cher,  des frères Janvier qui ont repris l’entreprise  de  maraichage  familiale. Depuis deux ans, ils sèment 30  ha de maïs doux sous paillage plastique, une pratique qui procure plusieurs avantages agronomiques, mais qui reste chère à l’usage.  «  Pour moi, il n’y a pas d’intérêt  de faire du  maïs ensilage ou du maïs grain de cette manière, explique David Poulas, salarié de  l’entreprise  et  responsable  des chantiers de semis de maïs.  Le coût de la semence couplé au coût de semis n’est clairement pas rentable. La culture sous plastique est surtout  intéressante  pour  des  cultures à forte valeur ajoutée, comme c’est le cas avec le maïs doux.  »  

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Le cuir : une passion à fleur de peau
Depuis le début de ses études supérieures, Anne Barcelo est, de près ou de loin, en contact avec le cuir, ce matériau aux origines animales.
FAIRE FACE AU STRESS HYDRIQUE
L'absence de pluie pour les prochaines semaines peut déjà avoir des conséquences sur les rendements des céréaliers, mais aussi des polyculteurs éleveu
L'élevage porcin fait face à ses détracteurs
A Feusines, une pétition a été lancée par Citoyens de la Région Centre, contre l'extension d'un élevage porcin.
UN DÉFICIT PLUVIOMÉTRIQUE QUI VA ENCORE SE CREUSER
Les températures estivales des derniers jours sont remarquables, mais pas inédites.
Concertation autour d'une charte départementale
Malgré la parution de textes modificatifs, la réglementation relative aux zones de non-traitement (ZNT) de produits phytosanitaires a été retoquée par
La prévention, l'âme de Groupama
Groupama Centre Atlantique est allé à la rencontre de ses assurés lors des multiples assemblées de caisses locales.
Publicité