Aller au contenu principal

Semé sous plastique, le maïs lève plus vite

  La plastisemeuse permet de réaliser des semis de maïs sous un film de protection plastique, ce qui représente un certain coût. Une entreprise de maraichage du Loir-et-Cher l’utilise pour sa production de maïs doux.

Le semis de maïs sous plastique  est  courant  en Bretagne et dans le nord de la  France. Dans nos régions, seuls quelques agriculteurs y ont recours.  C’est  le cas à  Soings-en-Sologne  dans  le  Loir-et-Cher,  des frères Janvier qui ont repris l’entreprise  de  maraichage  familiale. Depuis deux ans, ils sèment 30  ha de maïs doux sous paillage plastique, une pratique qui procure plusieurs avantages agronomiques, mais qui reste chère à l’usage.  «  Pour moi, il n’y a pas d’intérêt  de faire du  maïs ensilage ou du maïs grain de cette manière, explique David Poulas, salarié de  l’entreprise  et  responsable  des chantiers de semis de maïs.  Le coût de la semence couplé au coût de semis n’est clairement pas rentable. La culture sous plastique est surtout  intéressante  pour  des  cultures à forte valeur ajoutée, comme c’est le cas avec le maïs doux.  »  

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Le fer à cheval porte bonheur au maréchal-ferrant
Maréchal-ferrant, un vieux métier qui a su s'adapter avec le temps et qui fait encore recette.
DE L'HUILE DE COLZA ARTISANALE PRODUITE À VILLENTROIS
Au Gaec Charlaugis, les associés ont choisi de ne pas mettre tous leurs œufs dans le même panier.
LORSQUE LES DÉCHETS VERTS SE TRANSFORMENT EN COMPOST
Obligé d'acheter dans l'Indre-et-Loire le compost nécessaire pour ses amendements en matières organiques, Julien Christieans s'est intéressé au proces
MAINTENIR LE TISSU SOCIAL ET ÉCONOMIQUE DU TERRITOIRE
Depuis 2020, Annick Brossier, maire de La Vernelle, a pris la tête de la communauté de communes d'Ecueillé-Valençay, devenant ainsi la première femme
Apprendre à dompter les aléas climatiques
Le réchauffement climatique et les fortes chaleurs estivales qu'il induit, impactent directement l'état physiologique des animaux et leur capacité de
Stéphane et Marvin Foucault, une reprise d’exploitation réussie
Dans un projet de reprise d’exploitation, il faut parfois prendre son mal en patience pour déboucher sur une belle réussite.
Publicité