Aller au contenu principal

Sondes à fourrage : une sécurité supplémentaire

 Depuis quelques mois, Groupama propose des kits de sondes à fourrage à ses sociétaires. Ces capteurs de températures offrent une surveillance supplémentaire au fourrage stocké. Dans l’Indre, une quinzaine d’agriculteurs s’en sont équipés, à l’image de Loïc Lagaudrière.

Pour éloigner le risque d’incendie mais aussi préserver la qualité de son fourrage, Loïc Lagaudrière, de Neuillay-les-Bois, s’est procuré auprès de Groupama un kit de sondes à fourrage. Composé de dix sondes et d’un boîtier, le dispositif permet à l’éleveur charolais de suivre en temps réel la température interne de ses bottes de fourrage. Les sondes sont gratuites pour l’éleveur puisque fournies par l’assurance, seul le coût de l’abonnement à l’application est à sa charge. « L’application coûte 8 €/mois dès la seconde année d’installation, soit 90 € l’année », détaille Fabrice Galland, responsable équipe agricole pour Groupama Centre Atlantique. « Il faut regrouper cet investissement avec les charges assurantielles. C’est un outil de prévention qui devrait être obligatoire pour limiter les risques et sinistres incendies », estime Loïc Lagaudrière.  

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

MOISS’ BATT’ CROSS : LES ROIS DE LA RÉCUP’
Devenue une animation phare des Terr’agri indrien, depuis bientôt 10 ans, la course de Moiss’ batt’ cross requiert une préparation particulière.
UN JEUNE ÉLEVEUR INVESTI POUR SON CANTON
Dans le secteur de Mouhet, les jeunes agriculteurs sont nombreux et majoritairement membres actifs des JA du canton Brenne-Val de Creuse.
Saint-Benoît, toujours un carrefour d’affaires
De nombreux sélectionneurs ovins d’Indre, du Cher, de Creuse, de Vienne, de l’Allier, de Charente et même des DeuxSèvres ont fait le déplacement à Sai
Marguer’ice, histoire d’une crème glacée locale
En 2011, un couple d’éleveurs indriens fait le pari de transformer une partie de sa production laitière.
LA VIANDE DU BERRY BURGER ASSURÉE 100 % TILLY
Manger local est l’un des chevaux de bataille du syndicat Jeunes agriculteurs.
« UNE FÊTE FAMILIALE ET CONVIVIALE »
La crise sanitaire et les confinements à répétition avaient eu raison du Terr’agri de Mouhet, initialement prévu en 2020.
Publicité