Aller au contenu principal

Terr'Agri 2019 : Vivre de sa passion

Maxime Garnier, passionné d'équitation depuis son plus jeune âge, s'est installé en novembre 2016, à Montgivray, en tant qu'éleveur de Selles français et ne cesse de développer son activité.

Vignette

A près avoir roulé sa bosse dans d'autres branches, Maxime Garnier a envisagé la création d'un élevage équin, lorsque l'on a diagnostiqué de l'arthrose sur sa jument de concours. « Deux possibilités s'offraient à moi : lui faire faire des infiltrations à répétition ou lui faire faire des petits. »Les choix du cœur et économique l'ont emporté, elle deviendra poulinière. Après avoir effectué les démarches nécessaires pour son installation en hors cadre familial, et de nombreux gros travaux sur l'exploitation de son oncle, afin de créer des boxes pour les chevaux, un espace de stockage du matériel et d'alimentation, l'écurie était en partie opérationnelle en novembre 2016.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

350 béliers attendus sur la butte de Saint-Benoît-du-Sault
Après une pause en 2020, la foire ovine de Saint-Benoît-du-Sault revient pour sa 40e  édition, le 4 août, dans une version édulcorée mais très attendu
Aide aux éleveurs allaitants, mode d’emploi
Les éleveurs allaitants avec un revenu disponible de moins de 11000 € sur le dernier exercice  peuvent faire   la demande d’accès à l’aide de 41 € par
Renard : éleveurs, déclarez vos dégâts !
Le manque de déclarations de dégâts pourrait remettre en cause le statut du renard en tant qu'espèce susceptible d'occasionner des dégâts.
Le faible potentiel des premières coupes de juillet
A la faveur d’un créneau opportun début juin, de nombreuses prairies ont pu être fauchées.
Recherche aliments non OGM désespérément
La crise de l’alimentation animale non OGM se poursuit.
Comment appréhender la fertilisation de sa prairie ?
Le pilotage de la fertilisation azotée des prairies multi-espèces doit s’effectuer selon le ratio graminées légumineuses.
Publicité