Aller au contenu principal

Tout repose sur les cultures d’été

 Les cultures implantées souffrent grandement du surplus d’eau, et les chantiers sont en stand-by le temps que les sols se ressuient. De nombreuses questions se posent pour envisager la suite.

Alors qu’en Champagne berrichonne, les parcelles se ressuient peu à peu, les Boischaut Nord et Sud ont encore les pieds dans l’eau. Dans ces secteurs, de nombreuses cultures ne sont pas semées, ou ne sont pas belles à cause des conditions d’implantation très limitées. Les colzas quant à eux, disparaissent. « On a certains colzas qui pourrissent car ils sont les pieds dans l’eau », témoigne Jean-Pierre Nicolet, conseiller grandes cultures à la chambre d’agriculture de l’Indre. Du côté des orges et pois de printemps, quelques parcelles ont été semées mais dans une proportion infime. « Il est encore possible de les semer jusqu’à fin mars mais pas après, au risque de perdre du rendement » précise le conseiller. Mais le constat est clair, il reste encore beaucoup de parcelles à semer.  Pour les cultures en place et notamment les céréales, les parcelles non désherbées à l’automne font face à une présence considérable de ray-grass et de vulpin.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Des vaches de réforme engraissées chez un céréalier

C’est une idée issue d’un échange entre un négociant en bestiaux et un producteur de grandes cultures qui souhaitait valoriser certaines production

Cas de force majeure, mode d’emploi

 Pour éviter de perdre l’accès aux aides PAC, en plus des pertes de marges liées aux excès de pluie, les exploitants concernés doivent faire v

Frelons asiatiques : c’est maintenant qu’il faut piéger !

La reine est la cible à atteindre en cette saison.

Accident du travail : sensibiliser pour éviter le danger

Quatre étudiants du BTS APV ont organisé une conférence à l’EPLEFPA Naturapolis sur les thèmes des risques en agriculture.

DES CLÔTURES PERMANENTES POUR GAGNER DU TEMPS

Alexandre Carrion, éleveur charolais à Briantes dans l’Indre, a accueilli la journée porte ouverte clôture sur son exploitation.

PÂTURAGE EN ÉTOILE : DIX PADDOCKS POUR PLUS DE SOUPLESSE

Pour le pâturage de ses vaches suitées, Aurélien Gout a opté pour un pâturage tournant découpé en étoile.

Publicité