Aller au contenu principal

Transmission : Un élevage à l'accent néerlandais

L'élevage limousin du Moulin Mou, à Tendu, a changé de main. Tim et Mary Beedell ont transmis leur exploitation à Freek Van Diemen, fraîchement débarqué des Pays-Bas. Rencontre.

L 'heure de la retraite approchant pour les Beedell installés depuis près de 30 ans au Moulin Mou, à Tendu, la question du devenir de leur affaire s'est posée. Celle-ci a failli rester dans les mains d'Anglais comme eux, mais le couple qui semblait, il y a 5 ans, emballé a fait machine arrière. « A cause du Brexit, les Britanniques sont devenus plus frileux et ont cessé toutes les démarches », constate Mary Beedell. Les polyculteurs-éleveurs ont alors inscrit leur exploitation au Registre Départ d'Installation (RDI), en 2017. Accompagné par Aurélie Brunet, conseillère transmission-installation de la chambre d'agriculture de l'Indre, le couple rencontre plusieurs candidats français intéressés par l'intégralité de l'exploitation, soit les 260 ha. « Nous sommes propriétaires d'une partie du domaine ; le reste est en fermage. Nous avons pris la décision de tout mettre en fermage pour notre successeur.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Cap sur une filière plus résiliente
Avec le Cap filière viandes blanches 2021-2025, les interprofessions de l’élevage de porcs et de volailles misent sur des actions fortes pour pérennis
Antoine Denis : « Je savais que je m'installerais un jour »
S'installer en agriculture est souvent une affaire de famille.
Jeunes bovins français, des marchés multiples mais concurrentiels
 La qualité de la production française de jeunes bovins est reconnue en Europe.
Combiner la facilité de naissance et la qualité bouchère
A Briantes, Pascal Carrion vient de passer la main à son fils Alexandre.
Sans corne : la génétique française prisée
Qu'ils soient hétérozygotes ou homozygotes, les animaux porteurs du gène sans corne prennent le pas au sein des cheptels charolais.
Le concours inter départemental reprend ses quartiers à La Châtre
Après une année blanche, c'est avec plaisir que les éleveurs du Gécidi* organisent le concours inter-départemental charolais de La Châtre. Le 5 novemb
Publicité