Aller au contenu principal

Transmission : Un élevage à l'accent néerlandais

L'élevage limousin du Moulin Mou, à Tendu, a changé de main. Tim et Mary Beedell ont transmis leur exploitation à Freek Van Diemen, fraîchement débarqué des Pays-Bas. Rencontre.

L 'heure de la retraite approchant pour les Beedell installés depuis près de 30 ans au Moulin Mou, à Tendu, la question du devenir de leur affaire s'est posée. Celle-ci a failli rester dans les mains d'Anglais comme eux, mais le couple qui semblait, il y a 5 ans, emballé a fait machine arrière. « A cause du Brexit, les Britanniques sont devenus plus frileux et ont cessé toutes les démarches », constate Mary Beedell. Les polyculteurs-éleveurs ont alors inscrit leur exploitation au Registre Départ d'Installation (RDI), en 2017. Accompagné par Aurélie Brunet, conseillère transmission-installation de la chambre d'agriculture de l'Indre, le couple rencontre plusieurs candidats français intéressés par l'intégralité de l'exploitation, soit les 260 ha. « Nous sommes propriétaires d'une partie du domaine ; le reste est en fermage. Nous avons pris la décision de tout mettre en fermage pour notre successeur.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

« C’est beaucoup de frustration de ne pouvoir présenter notre travail »
Le concours de la Châtre draine au-delà des frontières indriennes.
Vignette
Des reproducteurs visibles sur rendez-vous
Les événements, salons, foires, concours ont été annulés ou reportés un à un au fil de l’année.
Vignette
Le cycle des adventices rompu par les prairies
A la tête d’un cheptel de 130 limousines, Olivier Fradet cherche à limiter les adventices tout en réduisant l’usage des phytos.
« Il faut absolument appliquer les règles de biosécurité »
Philippe Van den Broek, président d'Ariporc se veut rassurant quant à l'épidémie de PPA. Il insiste cependant pour que les éleveurs et l'ensemble des
Vignette
La filière porcine inquiète
Les éleveurs de porcs scrutent avec anxiété la progression de la PPA en Europe.
« Eleveur et engagé », un futur groupe dans l’Indre ?
 Face aux difficultés que rencontrent certains éleveurs pour valoriser la viande bovine, la section bovine de la FNSEA CVL 36 a engagé une consultatio
Publicité