Aller au contenu principal

Troubles respiratoires : Avantage à la vaccination des broutards

Les maladies respiratoires représentent plus de la moitié des problèmes sanitaires des ateliers d'engraissement des jeunes bovins. Ils sont à l'origine de pertes économiques et de retard de croissance. Un essai mené par l'Institut de l'élevage en élevages commerciaux confirme l'intérêt de vacciner complètement les animaux avant leur départ de chez l'éleveur naisseur.

L es troubles respiratoires peuvent entraîner une diminution de plus de 20% du revenu annuel de l'atelier d'engraissement. Ils surviennent dans le premier mois d'engraissement en raison de facteurs de risques importants à l'arrivée des animaux : le stress du sevrage et du transport, les mélanges sanitaires et les conditions d'ambiance dans certains bâtiments. Le traitement de ces affections, causées par l'association de virus et de bactéries, nécessite d'intervenir rapidement pour limiter les impacts pour l'animal malade et la propagation du lot, avec souvent un recours aux antibiotiques.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
Antoine Brimboeuf, le maître des border collie
Chien de troupeau par excellence, le border collie est un partenaire de choix des éleveurs.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
L'écorce de bois à l'étude aux Bordes
La paille de céréale n'est pas la seule ressource pouvant composer une litière saine, confortable et absorbante.
L'écorce de bois : un complément plus qu'un substitut de la paille
L'hiver dernier, les génisses limousines de Frédéric Jouhannet ont passé l'hiver sur une litière en écorce.
Vente de reproducteurs : adjugé, vendu !
Le marché au cadran des Hérolles a organisé sa quatrième vente de taureaux reproducteurs limousins.
Publicité