Aller au contenu principal

RENCONTRE
Un pied dans la sélection

Les Thomas, à Roussines, appliquent le même suivi qu'un élevage inscrit sans l'être… pour le moment. Une réflexion est menée sur la voie femelle.

A Roussines, les limousines du Gaec Thomas Beaumont sont pesées et pointées par le contrôle de performance tandis que les mâles reproducteurs du cheptel sont inscrits Herd Book limousin.

Le suivi du cheptel est similaire à celui effectué par les élevages inscrits au HBL. « A un détail près, nous ne sommes pour l'heure pas dans la boucle, puisque nos femelles ne sont pas inscrites », précise Rémi Thomas, un des associés du GAEC. « Même s'il n'a pas encore les deux pieds dans la sélection inscrite, il affûte son regard lors des concours, où il vient en renfort pour mener les bêtes sur le ring », reconnaît Régis Lequeux.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
« La formation, le meilleur moyen d’avancer »
Présidente du comité Centre-Val de Loire du Vivéa et élue à la chambre d’agriculture chargée de  la  formation,  Brigitte  Bergère  insiste  sur l’imp
La campagne 2021/2022 est lancée
Le catalogue des formations de la chambre d’agriculture est désormais disponible pour la campagne 2021/2022.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Un défi sanitaire et financier
 En 2020, la MSA Berry-Touraine a adapté ses missions pour faire face à la pandémie.
Publicité