Aller au contenu principal

Recherche
Un plan d’action en cours

La progression de la myiase Wohlfahrtia se poursuit de manière inquiétante. Les GDS des départements touchés se sont organisés pour proposer des solutions efficientes face à ce parasite. 

Pour endiguer l’expansion de la myiase Wohlfahrtia et tenter d’aider les éleveurs à limiter l’impact sur leurs troupeaux, un COPIL myiase a vu le jour en 2016. Les départements touchés (Vienne, Haute-Vienne, Charentes) se sont regroupés pour mettre en place un plan d’action efficace. Par ailleurs, un projet de recherche a été mis en place à l’initiative du GDS 87 à lequel sont associés le GDMA 36 et GDS France. L’objectif est de diminuer les facteurs de risques et de trouver des moyens à la fois préventifs et curatifs. « Nous avons l’appui technique de l’Université de Limoges qui travaille sur différents moyens de prévention et de traitement », précise Aurore Raffier. « Nous recherchons des produits répulsifs et curatifs en limitant l’usage d’insecticide, détaille Julien Bonnet de l’Université de Limoges. Notre première idée est d’éviter le contact mouche/ troupeau. Pour ce faire, nous employons des huiles essentielles que nous appliquons par le biais de crayons à marquer.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

MOISS’ BATT’ CROSS : LES ROIS DE LA RÉCUP’
Devenue une animation phare des Terr’agri indrien, depuis bientôt 10 ans, la course de Moiss’ batt’ cross requiert une préparation particulière.
UN JEUNE ÉLEVEUR INVESTI POUR SON CANTON
Dans le secteur de Mouhet, les jeunes agriculteurs sont nombreux et majoritairement membres actifs des JA du canton Brenne-Val de Creuse.
Saint-Benoît, toujours un carrefour d’affaires
De nombreux sélectionneurs ovins d’Indre, du Cher, de Creuse, de Vienne, de l’Allier, de Charente et même des DeuxSèvres ont fait le déplacement à Sai
Marguer’ice, histoire d’une crème glacée locale
En 2011, un couple d’éleveurs indriens fait le pari de transformer une partie de sa production laitière.
LA VIANDE DU BERRY BURGER ASSURÉE 100 % TILLY
Manger local est l’un des chevaux de bataille du syndicat Jeunes agriculteurs.
« UNE FÊTE FAMILIALE ET CONVIVIALE »
La crise sanitaire et les confinements à répétition avaient eu raison du Terr’agri de Mouhet, initialement prévu en 2020.
Publicité