Aller au contenu principal

UN PORTE-CAISSONS PLUTÔT QUE DEUX BENNES CÉRÉALIÈRES

Agriculteur sur le plateau de Reignac-sur-Indre, Frédéric Bonlieu utilise un porte-caissons depuis presque dix ans. Témoignage de cet exploitant pour qui les chantiers de récoltes de maïs semences et de noisettes sont désormais facilités. 

Producteur chaque année d’une soixantaine d’hectares de maïs semences, Frédéric Bonlieu a investi en 2014 dans un porte-caissons. « Je ne possède que le châssis. Les caissons restent la propriété de Centre Sem et nous en disposons durant la récolte », introduit le céréalier qui travaille en étroite collaboration avec la station de semences de Reignac-sur-Indre (Indre-et-Loire) pour ses chantiers de récolte. Le porte-caissons lui est également utile lors de la récolte des noisettes, qu’il cultive sur 30 hectares. La station de semences, filiale de la coopérative Agrial, dispose d’un important parc de caissons. « C’est un confort lors des chantiers de récolte », enchaine l’agriculteur. Ce mode de transport est également bien adapté aux différentes étapes induites par la production de maïs semences. « Je dépose le caisson à la station et ce sont les agents de silo qui se chargent de le peser, le vider, le ventiler si besoin, etc.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Introduire des cultures d’été pour un effet de rupture

La gestion des adventices est un des axes de travail de la plateforme Syppre Berry.

« L’agriculture, notre flamme, votre futur »

Depuis le 1er mars, les Jeunes agriculteurs de l’Indre avec le soutien  du Conseil départemental de l’Indre, diffusent sur les réseaux sociaux

Les plateformes Syppre, par et pour les agriculteurs

 Le dispositif expérimental Syppre, via ses cinq plateformes en France, accompagne les agriculteurs vers de nouveaux systèmes de production, t

Communiquer autour de l’élevage porcin pour contrer les aprioris

Samedi 18 mai, Philippe van den Broek a ouvert les portes de son exploitation.

L’arum, une plante singulière

De grandes feuilles vertes, visibles au cœur de l’hiver, une fleur et des fruits pas ordinaires, des surnoms qui ne le sont pas moins et, pour fini

Les pluies perturbent une fois de plus les semis

Après les cultures d’hiver malmenées par les intempéries, l’espoir s’était cristallisé sur les semis de cultures d’été.

Publicité