Aller au contenu principal

Un préfet à l’écoute de la profession

Thibault Lanxade, préfet de l’Indre, s’est rendu chez Aude et Arnaud Labesse, exploitants de la ferme du Bois Cosset à Chassignoles, le 25 août. Retour sur ce temps d’échange avec les acteurs du monde agricole. 

Le nouveau préfet, Thibault Lanxade s’est initié à l’agriculture, vendredi 25 août. A la suite de sa prise de fonction, l’homme d’Etat avait réservé ses premières visites au monde rural et en particulier, à l’agriculture.  C’est pourquoi, il s’est rendu auprès d’Aude et Arnaud Labesse, céréaliers, éleveurs et producteurs de pâtes à Chassignoles. Une visite qui s’est déroulée en présence de la DDT, de la FDSEA 36, des JA 36 et de la chambre d’agriculture de l’Indre.  

PREMIERS PAS  DANS L’AGRICULTURE

Thibault Lanxade a fait preuve d’une grande curiosité, lors de la présentation détaillée du fonctionnement de la ferme du Bois Cosset. Arnaud Labesse a cependant insisté sur le fait que sa ferme et son fonctionnement n’étaient pas représentatifs de l’ensemble des exploitations indriennes. Les acteurs agricoles présents ont exposé un état des lieux des tâches agricoles et des conditions de travail des exploitants. « Il a été initié au b.a.-ba d’une exploitation. Il avait déjà des notions de chef d’entreprise, mais pas celles de l’agriculture » note Valérie Pion, secrétaire générale de la FDSEA 36. La visite s’est ensuite poursuivie dans la fabrique de pâtes d’Aude Labesse.  Le préfet s’est attardé pour un temps d’échange avec tous les acteurs du monde agricole présents qui ont exposé les problématiques qu’ils rencontrent, notamment celle concernant les dates imposées autorisant le broyage des haies ou encore celle de l’épandage du fumier. « Le préfet a compris que les dates ne correspondent pas toujours aux fenêtres météo, ni aux autres chantiers dans les champs », rapporte la secrétaire générale. « Thibault Lanxade a assuré être là pour nous entendre et qu’il allait travailler sur ces sujets afin d’amener de la souplesse », a-telle ajouté. Un préfet qui semble très à l’écoute du monde agricole et qui se veut être fonctionnaire de terrain et disponible pour les Indriens.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Introduire des cultures d’été pour un effet de rupture

La gestion des adventices est un des axes de travail de la plateforme Syppre Berry.

« L’agriculture, notre flamme, votre futur »

Depuis le 1er mars, les Jeunes agriculteurs de l’Indre avec le soutien  du Conseil départemental de l’Indre, diffusent sur les réseaux sociaux

Les plateformes Syppre, par et pour les agriculteurs

 Le dispositif expérimental Syppre, via ses cinq plateformes en France, accompagne les agriculteurs vers de nouveaux systèmes de production, t

Communiquer autour de l’élevage porcin pour contrer les aprioris

Samedi 18 mai, Philippe van den Broek a ouvert les portes de son exploitation.

L’arum, une plante singulière

De grandes feuilles vertes, visibles au cœur de l’hiver, une fleur et des fruits pas ordinaires, des surnoms qui ne le sont pas moins et, pour fini

Les pluies perturbent une fois de plus les semis

Après les cultures d’hiver malmenées par les intempéries, l’espoir s’était cristallisé sur les semis de cultures d’été.

Publicité