Aller au contenu principal

DOSSIER COM.COM
Une épicerie fine de proximité

Le Comptoir des saveurs réveille les papilles du territoire de Chabris depuis fin août. Cinq associés ont voulu apporter un souffle nouveau à la rue Jean-Jaurès en ouvrant une épicerie fine, dans laquelle les produits locaux sont mis en avant.

Le rideau de l'ancienne charcuterie-traiteur, tombé depuis des années, s'est relevé le 20 août dernier sur une épicerie fine locale. Au 5 de rue Jean-Jaurès de Chabris, Le comptoir des saveurs a investi les lieux, en réhabilitant les locaux, à l'image des jeunes associés à l'origine du projet.

« Nous sommes une bande de copains. Certains d'entre nous avaient fait le constat que sur place, il n'y avait pas de boutique proposant tout ce qu'il fallait pour passer un moment convivial entre amis ou en famille. Il fallait obligatoirement aller vers Romorantin ou autres, explique Gaëlle Renaudat, responsable du magasin. Fin 2020, l'un de nous a émis l'idée de créer la boutique, qui à nos yeux, manquait. De là, tout est allé très vite, nous nous sommes mis en ordre de marche tous les cinq. En quatre mois, nous avons tout démoli pour ouvrir l'espace ».

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Limiter la flambée des prix avec les achats groupés de la FDSEA
Le service de commande groupée de fioul proposé aux adhérents FDSEA et JA permet de réduire le montant des factures.
Contrats, indicateurs de prix, délais : éleveurs, à vous de proposer vos conditions !
La loi Besson-Moreau généralise la contractualisation écrite pluriannuelle de 3 ans minimum pour toute vente entre le producteur de viande bovine et c
Noël en Berry, entre rites et légendes
Loin de la course effrénée de notre époque dans les boutiques en quête des cadeaux tant attendus, loin de l'abondance des plats sur les tables… le Noë
QUELLE FORÊT POUR LE FUTUR ?
Comment préserver les massifs forestiers face au réchauffement climatique ?
Contention ovine : découverte d'un parc fixe indoor
Au quotidien, la manipulation des animaux à travers une contention mobile demande du temps et peut mobiliser de nombreuses personnes sur un élevage.
Publicité