Aller au contenu principal

TERR'AGRI
UNE ÉQUIPE SOUDÉE POUR ACCUEILLIR PLUS DE 15 000 PERSONNES

Les Jeunes Agriculteurs du canton du Pays du Boischaut Nord se préparent à vivre un moment fort de leur année avec l’organisation de Terr’Agri, la fête départementale de l’agriculture, qui se déroulera les 19 et 20 août à VillentroisFaverolles-en-Berry. Cet événement d’envergure promet de rassembler près de 15 000 personnes durant le week-end. 

Les membres des Jeunes Agriculteurs, tous adhérents au syndicat, se sont investis pleinement dans l’organisation de cette fête tant attendue. Malgré leurs activités agricoles prenantes, ils consacrent leur temps libre à mettre sur pied un événement mémorable, demandant beaucoup de travail et d’investissement personnel.

UNE ORGANISATION SANS FAILLE

À la tête de l’organisation se trouve Benjamin Rabier, président du canton, et agriculteur double actif en grandes cultures sur la commune de Vicq-sur-Nahon. Il est épaulé par Jordan Fauchet, trésorier cantonal des Jeunes Agriculteurs du Pays du Boischaut Nord. Ce salarié en élevage caprin, transformation fromagère et vente directe à la Ferme de Mosnay, à Vicq-sur-Nahon depuis neuf ans, aspire à s’installer en élevage caprin avec transformation fromagère et vente directe. Aux côtés de Benjamin et Jordan, on retrouve Céline Renaire et Ludovic Ploton, jeunes agriculteurs installés sur deux exploitations distinctes totalisant 240 hectares, cultivant du blé, du colza, de l’orge, du maïs et du tournesol. Ils ont la responsabilité d’organiser le fameux concours de labour, qui accueillera cette année à la fois les épreuves départementale et régionale. Se répartissant les tâches, les JA du canton tiennent régulièrement des réunions pour faire le point sur l’avancée de l’organisation. Le 16 juin dernier, ils se sont retrouvés pour un dîner de canton afin de tester le berry burger, une spécialité composée exclusivement de installés sur deux exploitations distinctes totalisant 240 hectares, cultivant du blé, du colza, de l’orge, du maïs et du tournesol. Ils ont la responsabilité d’organiser le fameux concours de labour, qui accueillera cette année à la fois les épreuves départementale et régionale. Se répartissant les tâches, les JA du canton tiennent régulièrement des réunions pour faire le point sur l’avancée de l’organisation. Le 16 juin dernier, ils se sont retrouvés pour un dîner de canton afin de tester le berry burger, une spécialité composée exclusivement de produits frais et locaux qui sera proposée au public lors de la fête le dimanche midi.  

CHACUN SA MISSION

C’est Maxime Breuillaud, éleveur et co-secrétaire général des Jeunes Agriculteurs de l’Indre, qui fournira la vache qui sera dégustée dans le berry burger. Il a 36 ans et est installé à Moulins-sur-Céphons depuis onze ans en polyculture élevage bovin viande. Son exploitation compte 308 hectares, dont 250 ha de cultures et 58 ha de prairies avec une cinquantaine de limousines. Mathilde Girouard, en charge des produits et des liens avec les prestataires pour la cuisine sur place, travaille à la fromagerie Jacquin à La Vernelle. Fille d’agriculteurs, elle met elle aussi tout son cœur dans l’organisation de Terr’Agri 2023, consciente de l’importance de mettre en avant les agriculteurs et les métiers qui les entourent. Ce qu’elle apprécie particulièrement, c’est de montrer au public le lien étroit entre chaque acteur de la chaîne, de la fourche à la fourchette. Pour la moiss’bat cross, c’est Mickaël Brisset, 34 ans, installé en grandes cultures depuis 2011, qui est responsable. En plus de son activité, il est administrateur au sein des Jeunes Agriculteurs du Pays du Boischaut Nord. Cette belle entente et cette forte cohésion de groupe permettent de mener à bien ce magnifique projet. Tous les adhérents des Jeunes Agriculteurs du Pays du Boischaut Nord apportent leur contribution à leur manière pour que cette fête soit une réussite !

 

Infos pratiques • Domaine de Patagon, Villentrois-Faverolles-en-Berry.

• du 19 au 20 août.  

• Entrée : 2 €, gratuit pour les moins de 12 ans.

• Restauration sur place : - Samedi midi, 10 € : salade, saucisses-frites, fromage, salade de fruit.  - Samedi soir, 20 € : melonjambon de pays, cuisse de bœuf à la broche- frites, fromage, salambo. - Dimanche midi, 15 € : Berry burger frites, glace, bouteille d’eau. 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

De meilleures conditions de travail à venir pour les aides à domicile de l’Indre

Familles Rurales de l’Indre a entamé un projet expérimental à l’aide de La Grande Bobine, institut territorial des transformations publiques.

Atelier de transformation : bien réfléchir pour le réussir !

 Le GDMA de l’Indre a organisé une formation afin d’aider les porteurs de projets de transformation carnée à conceptualiser et réaliser un ate

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

FDSEA et JA : « faisons appliquer la loi »

 La défense du revenu agricole passe notamment par le respect de la loi Egalim et un affichage de l’origine des produits conforme à la réalité

Trouver les leviers pour se dégager du temps

Cinq ans après son installation à Levroux, Quentin Duterde a construit un bâtiment d’élevage qui lui ressemble et répond à ses aspirations professi

Seuil de Bénavent : plus de peur que de mal pour l’instant

Mauvaise surprise jeudi 15 février, au petit matin, une brèche s’est formée sur le seuil de Bénavent, à PoulignySaint-Pierre.

Publicité