Aller au contenu principal

Abattoir du Boischaut sud
Une organisation rigoureuse pour un fonctionnement en toute sérénité

Les apporteurs de l'abattoir ont été conviés le lundi 12 août à une réunion d'information à la Châtre. Bouchers et éleveurs ont donc pu prendre connaissance des règles nécessaires au bon fonctionnement de cet outil.

Vignette

.Deux semaines après la remise en route de l'abattoir du Boischaut sud, François Daugeron, président de la communauté de communes de la Châtre Sainte Sévère, propriétaire de l'outil, avait convié les apporteurs. Le 12 août, il a rappelé en préambule aux nombreux participants le déroulement des travaux conduits pour garder l'agrément et pouvoir préserver « cet outil de territoire ». Avec Pascal Plazanet, le directeur de l'abattoir, ils ont souligné l'importance du travail collectif. La présence de Robert Chaze, Christophe Moulin et Ludovic Breuillault, respectivement présidents de la chambre d'agriculture, du GDMA et de l'association d'apporteurs, attestait de l'investissement de chacun.

Un fonctionnement scrupuleux

Suite à la fermeture de l'abattoir, pour pouvoir reprendre l'activité avant de perdre l'agrément, il a fallu non seulement réaliser les travaux sur l'outil mais également réorganiser son fonctionnement.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
« La formation, le meilleur moyen d’avancer »
Présidente du comité Centre-Val de Loire du Vivéa et élue à la chambre d’agriculture chargée de  la  formation,  Brigitte  Bergère  insiste  sur l’imp
La campagne 2021/2022 est lancée
Le catalogue des formations de la chambre d’agriculture est désormais disponible pour la campagne 2021/2022.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Un défi sanitaire et financier
 En 2020, la MSA Berry-Touraine a adapté ses missions pour faire face à la pandémie.
Publicité