Aller au contenu principal

Une prise en charge du surcoût de gaz et d’électricité à revoir

 Fin juillet, après accord de Bruxelles, le gouvernement a lancé un système de prise en charge des surcoûts de gaz et d’électricité pour les entreprises. La FNSEA fait des propositions d’évolution pour qu’il soit adapté aux exploitations agricoles et soit pérennisé en 2023.

Pour limiter l’impact catastrophique de la hausse des prix de l’énergie pour les entreprises qui ne bénéficient pas du bouclier tarifaire (hausse de l’électricité et du gaz limitée à + 15 % en 2023), le gouvernement a prévu une prise en charge partielle du surcoût. Le mécanisme prévoit de prendre en charge partiellement le surcoût au-delà du doublement du prix du gaz et/ou de l’électricité. Ainsi si, par exemple, la facture moyenne mensuelle de 2021 est de 2 000 € et celle de 2022 est de 4 000 € : pas de prise en charge. Si celle de 2022 est de 5 000 €, le « coût éligible » défi ni dans le décret, la base de la prise en charge partielle est de 1 000 €. Trois niveaux de prise en charge sont envisagés suivant l’ampleur de l’impact sur les résultats de l’entreprise et sa pérennité : 1) 30 % des coûts éligibles plafonnés à 2 M€ (600 000 € d’aide), pour les entreprises subissant une baisse d’excédent brut d’exploitation (EBE) par rapport à 2021 ou ayant des pertes d’exploitation.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Sanglier : un plan d’action sur trois ans
La régulation du sanglier est l’affaire de tous.
JA planche sur l’engagement
Durant trois jours, Jeunes agriculteurs national a tenu son Université d’hiver dans la Haute-Marne.
AOC Valençay : le nouveau cahier des charges dévoilé
Le syndicat des vins de Valençay s’est réuni en assemblée générale, jeudi 1er décembre.
LA CONSIGNE SE GÉNÉRALISE À LA FERME DES CABRIOLES
Des pots en verre consignés pour réduire les emballages à usage unique, telle est la direction qu’ont pris les associés de la Ferme des Cabrioles depu
Installation : savoir mesurer et se prémunir des risques
Le 17e forum installation des JA, le 15 décembre, aura pour fil conducteur les risques, qu’ils soient climatiques, économiques, techniques, sanitaires
Quels intérêts à aller plus loin que la banque de matériel ?
Outre l’acquisition et l’utilisation de matériel en commun, la Cuma est aussi un moyen de réfléchir et d’évoluer collectivement.
Publicité