Aller au contenu principal

Une rentrée attendue à Naturapolis

Une rentrée scolaire n'est jamais anodine, elle le fut encore moins cette année. Au lycée Naturapolis, la rentrée s'est déroulée sans encombre, avec cependant des contraintes nouvelles à aborder.

Pour tous les établissements, ce début d'année scolaire 2020 s'apparente à une renaissance. Après près de six mois de fonctionnement au ralenti, les murs des écoles, collèges et lycées ont pu accueillir de nouveau des élèves et reprendre une activité quasi normale.

Des consignes bien appliquées

Comme partout ailleurs, le lycée agricole Naturapolis s'est préparé pour cette rentrée particulière. « C'est une vraie satisfaction de retrouver des élèves dans les classes, souligne Juliette Lejeune, proviseure de l'EPLEFPA. Pendant de longues semaines nous avons été obligés de fonctionner en effectif réduit sur le site, même si l'enseignement a perduré bien entendu. L'ensemble des équipes, mais aussi les jeunes, attendaient cette reprise avec impatience ».

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
« La formation, le meilleur moyen d’avancer »
Présidente du comité Centre-Val de Loire du Vivéa et élue à la chambre d’agriculture chargée de  la  formation,  Brigitte  Bergère  insiste  sur l’imp
La campagne 2021/2022 est lancée
Le catalogue des formations de la chambre d’agriculture est désormais disponible pour la campagne 2021/2022.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Un défi sanitaire et financier
 En 2020, la MSA Berry-Touraine a adapté ses missions pour faire face à la pandémie.
Publicité