Aller au contenu principal

CONCOURS BOVIN
Une reprise tant attendue à Saint-Benoît-du-Sault

Il aura fallu un an d'attente pour que les éleveurs de limousines puissent sortir leurs animaux en concours. Une longue période qui a enfin pris fin, le mercredi 25 août à St-Benoît, pour le plus grand plaisir de tous.

Cette fois ça y'est, la saison des concours d'élevage est officiellement repartie ! Après un an sans aucun événement, le concours limousin de Saint-Benoît-du-Sault a pu enfin avoir lieu. En ce mercredi 25 août, bien que les stalles soient un petit peu plus clairsemées qu'à l'habitude, le plaisir de se retrouver et de présenter de nouveau leurs animaux prédominait chez les éleveurs. Car après le confinement et une météo estivale très capricieuse, le retour d'un évènement comme celui-ci apporte une petite bouffée d'oxygène pour la profession. Mais le concours de Saint-Benoît, c'est aussi une répétition générale avant le concours national limousin de Limoges. Car plusieurs des 19 élevages présents sur le champ de foire concourront dans la capitale du limousin du 17 au 19 septembre prochains.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Contrats, indicateurs de prix, délais : éleveurs, à vous de proposer vos conditions !
La loi Besson-Moreau généralise la contractualisation écrite pluriannuelle de 3 ans minimum pour toute vente entre le producteur de viande bovine et c
Contention ovine : découverte d'un parc fixe indoor
Au quotidien, la manipulation des animaux à travers une contention mobile demande du temps et peut mobiliser de nombreuses personnes sur un élevage.
Varroa : des études sur les résistances du parasite
Depuis des années, les apiculteurs se battent contre un parasite qui infeste les ruches et cause un déclin avéré des abeilles en cas d'inaction.
Les moutons de la région franchissent un nouveau cap
La région Centre-Val de Loire et l'ensemble des acteurs de la filière ovine se sont retrouvés à Vineuil pour la signature du quatrième cap filière ovi
GAIN DE TEMPS ET CONFORT DE TRAVAIL
L'aménagement d'un bâtiment peut faciliter le travail de l'éleveur au quotidien.
Publicité