Aller au contenu principal

ABATTOIR DU BOISCHAUT
Une sanction lourde, mais un outil préservé

La semaine dernière, la communauté de communes de La Châtre a été condamnée à une lourde amende dans le cadre de la gestion de l'abattoir du Boischaut. Une condamnation qui porte essentiellement sur des délits environnementaux.

Vignette

Le jugement est tombé mercredi 7 avril. Le tribunal judiciaire de Châteauroux a condamné la communauté de communes du pays de La Châtre, ancien gestionnaire de l'abattoir du Boischaut, à 86 000 € d'amendes pour délit environnemental. Cette décision lourde sanctionne principalement le rejet de résidus dans la rivière voisine. Des amendes respectives de 2 100 et 500 € ont également été infligées à deux anciens employés de l'abattoir pour des faits de maltraitance animale.

UNE GESTION DIFFICILE POUR UNE COLLECTIVITÉ

Cette sanction met fin à un épisode douloureux pour la filière élevage et la collectivité avec la mise en arrêt de l'abattoir pendant plusieurs mois.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Introduire des cultures d’été pour un effet de rupture

La gestion des adventices est un des axes de travail de la plateforme Syppre Berry.

« L’agriculture, notre flamme, votre futur »

Depuis le 1er mars, les Jeunes agriculteurs de l’Indre avec le soutien  du Conseil départemental de l’Indre, diffusent sur les réseaux sociaux

Les plateformes Syppre, par et pour les agriculteurs

 Le dispositif expérimental Syppre, via ses cinq plateformes en France, accompagne les agriculteurs vers de nouveaux systèmes de production, t

Communiquer autour de l’élevage porcin pour contrer les aprioris

Samedi 18 mai, Philippe van den Broek a ouvert les portes de son exploitation.

L’arum, une plante singulière

De grandes feuilles vertes, visibles au cœur de l’hiver, une fleur et des fruits pas ordinaires, des surnoms qui ne le sont pas moins et, pour fini

Les pluies perturbent une fois de plus les semis

Après les cultures d’hiver malmenées par les intempéries, l’espoir s’était cristallisé sur les semis de cultures d’été.

Publicité