Aller au contenu principal

ZNT riverain : vers un peu plus de réalisme

De la demande initiale de 150 m, les zones de non-traitement peuvent être réduites à 5 m ou à 3 m grâce à l'action de la FNSEA.

Depuis 2016, l'EFSA, l'au­to­rité eu­ro­péenne de sé­cu­rité des ali­ments, a mo­di­fié les règles d'ho­mo­lo­ga­tion des pro­duits phy­to­sa­ni­taires, ren­dant obli­ga­toires les zones de non-trai­te­ment (ZNT) en Eu­rope au fur et à me­sure de la ré ho­mo­lo­ga­tion des pro­duits. Cer­tains Etats ont choisi de mettre en place des ZNT plus ra­pi­de­ment. En 2018 à l'is­sue de longues né­go­cia­tions, la FNSEA avait réussi à faire en­tendre rai­son au gou­ver­ne­ment, qui en­vi­sa­geait des ZNT de 200 m lors des né­go­cia­tions de la loi EGAlim en prô­nant la trans­pa­rence et le re­nou­veau du dia­logue avec les ci­toyens, en met­tant en place des chartes de bon voi­si­nage dans le cadre du Contrat de So­lu­tions. Des ONG ont saisi le Conseil d'Etat qui a im­posé au gou­ver­ne­ment de com­plé­ter l'ar­se­nal ré­gle­men­taire pour mieux pro­té­ger les ri­ve­rains. C'est pour­quoi un ar­rêté et un dé­cret dit « ZNT » ont été pu­bliés fin 2019.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

L’autonomie alimentaire au cœur de la journée régionale ovine
Le contexte économique est relativement favorable à la filière ovine depuis quelques mois, avec la hausse des prix de ventes des agneaux.
Des essais plutôt concluants, mais attention à la montée en graines
 Dans une parcelle de Julien Renard, céréalier à Brion, la chambre d’agriculture de l’Indre a réalisé des essais sur les couverts d’interculture.
Couverts : l’implantation à la volée à l’essai
La chambre d’agriculture de l’Indre a réalisé un essai sur les couverts dans une parcelle de Julien Renard, céréalier à Brion.
Naturapolis fait cohésion grâce aux jeux agrolympiques
Cohésion et travail d’équipe ont été les maîtres-mots au lycée agricole de Châteauroux, le 22 septembre.
Une très belle présentation de reproducteurs au cadran des Hérolles
Le mercredi 21 septembre, le marché du Cadran des Hérolles et Sélec Viande ont organisé la cinquième vente de taureaux reproducteurs limousins.
Grêle : plus de 200 dossiers déposés
Le 15 septembre, tous les agriculteurs touchés par les épisodes de grêle qui ont traversé le département étaient invités à déposer un dossier auprès d
Publicité