Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Témoignage
Bineuse et herse étrille bouleversent aussi l’assolement

Le désherbage mécanique obtient de bons résultats, mais nécessite un travail du sol supplémentaire en amont, considère Pascal Messager qui s’approprie la technique depuis 9 ans.

Le désherbage mécanique est une alternative à l’utilisation de produits chimiques. Néanmoins, cette méthode n’est pas encore développée sur toutes les exploitations malgré des résultats probants. Pascal Messager est agriculteur à Coings. Installé depuis 1992, il utilise le désherbage mécanique depuis 9 ans.

Un gain à l’hectare non négligeable

En intégrant cette pratique sur son exploitation, son idée première était de réduire ses coûts de production, mais très vite, il y a trouvé d’autres intérêts. « Il est clair que l’aspect économique était mon premier objectif. Le coût d’un désherbage chimique impacte fortement les marges sur nos cultures, contrairement à la mécanisation qui est un investissement faible et rapidement amorti. De plus, les résultats obtenus avec les produits sont très aléatoires. »

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

« LA VENTILATION NE PEUT PLUS ÊTRE RAISONNÉE COMME AVANT »
Face notamment aux fortes chaleurs de plus en plus régulières, l’ambiance des bâtiments doit avoir une place prépondérante dans la réflexion pour la c
Contrôle des ravageurs : Tours de manège fatals aux corbeaux
Et pan sur l’apex… et PAN-PAN sur le bec. Quand le cauchemar du petit tournesol devient une tragédie de corneilles.
Le binage au secours de terres battantes
Au-delà de son rôle dans la stratégie de désherbage, la bineuse trouve toute son utilité dans les sols en limons battants, notamment pour assurer une
Herse étrille : plutôt trois fois qu'une !
Installé dans le sud de l'Indre-et-Loire, Guillaume Turquois expérimente depuis quelques campagnes le désherbage mécanique.
Un sol vivant pour une agriculture d'avenir
Comment faire face aux problématiques climatiques à venir en agriculture ?
Coronavirus, des conséquences en cascade
Tous les acteurs du monde agricole sont affectés par l'épidémie du Covid-19.
Publicité