Aller au contenu principal

Témoignage
Bineuse et herse étrille bouleversent aussi l’assolement

Le désherbage mécanique obtient de bons résultats, mais nécessite un travail du sol supplémentaire en amont, considère Pascal Messager qui s’approprie la technique depuis 9 ans.

Le désherbage mécanique est une alternative à l’utilisation de produits chimiques. Néanmoins, cette méthode n’est pas encore développée sur toutes les exploitations malgré des résultats probants. Pascal Messager est agriculteur à Coings. Installé depuis 1992, il utilise le désherbage mécanique depuis 9 ans.

Un gain à l’hectare non négligeable

En intégrant cette pratique sur son exploitation, son idée première était de réduire ses coûts de production, mais très vite, il y a trouvé d’autres intérêts. « Il est clair que l’aspect économique était mon premier objectif. Le coût d’un désherbage chimique impacte fortement les marges sur nos cultures, contrairement à la mécanisation qui est un investissement faible et rapidement amorti. De plus, les résultats obtenus avec les produits sont très aléatoires. »

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

DE L'HUILE DE COLZA ARTISANALE PRODUITE À VILLENTROIS
Au Gaec Charlaugis, les associés ont choisi de ne pas mettre tous leurs œufs dans le même panier.
LORSQUE LES DÉCHETS VERTS SE TRANSFORMENT EN COMPOST
Obligé d'acheter dans l'Indre-et-Loire le compost nécessaire pour ses amendements en matières organiques, Julien Christieans s'est intéressé au proces
Plusieurs cordes à son arc pour lutter contre les corvidés
Sur le secteur de Levroux – Gehée - Moulins-sur-Céphons, les colonies de corbeaux s’abattent sur les cultures fraîchement semées, au grand dam des agr
Semé sous plastique, le maïs lève plus vite
  La plastisemeuse permet de réaliser des semis de maïs sous un film de protection plastique, ce qui représente un certain coût.
Climat: Une nouvelle année de sécheresse ?
Depuis  de  nombreux  jours  la  sécheresse  s’est  installée,  éleveurs  et céréaliers  du  département  craignent  pour  la  suite  de  la  saison.
Stress hydrique : l’inquiétude monte
Les éleveurs du GDA Sainte-Sévère se sont réunis à Pérassay, le 15 avril, pour leur second tour de plaine de l’année.
Publicité