Aller au contenu principal

FERMAGE 2018/2019/
Ce qu’il faut retenir pour les échéances en cours

Chaque année en cette saison, bailleurs et preneurs s’interrogent sur le montant des fermages et taxes, en vue de solder l’échéance de l’année. Réponse aux principales questions sur le sujet pour 2018.

Vignette

Comment évolue le montant du fermage dont l’échéance arrive à terme entre le 1er octobre 2018 et le 30 septembre 2019 ?

Les montants des fermages évoluent chaque année en fonction d’un indice national. Un arrêté du 20 juillet 2018 a fixé l’évolution pour les échéances du 1er octobre 2018 au 30 septembre 2019 à la baisse de 3,04 % comparé à la période précédente. Cet indice qui était de 106,28 en 2017/2018 est passé à 103,05.

Est-ce que les baux signés en denrées suivent la même évolution ?

 C’est une situation qui se raréfie puisqu’elle concerne des baux signés avant le 3 janvier 1996. Ceci dit, c’est la même évolution qui s’applique. Ainsi, il faut retenir que la valeur du quintal blé fermage est de 23,55 € dans l’Indre.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

« L’objectif de la loi est de sauver les entreprises en difficulté »
« Il faut toujours chercher à régler le problème en son entier », c’est l’un des principes appliqués par Fanny Chenot, magistrate, lors des procédures
Lourdes difficultés financières : le rôle protecteur du tribunal
Les procédures judiciaires de règlement amiable, sauvegarde, redressement judiciaire gérées au tribunal sont conçues pour protéger les entreprises en
Un crédit d’impôt en échange de l’arrêt du glyphosate
Un crédit d’impôt de 2 500 € pour 2021 et 2022 est en cours de validation au profit de ceux qui arrêteront d’utiliser le glyphosate.
UNE OPÉRATION NÉCESSAIRE POUR LA BIODIVERSITÉ
Sur une exploitation, la haie offre de multiples avantages.
Retour à la raison ou simple sursis ?
Fin 2022, l’Europe autorisera-t-elle le renouvellement de la molécule glyphosate ou au contraire, à la suite des pressions idéologiques, une minorité
La communication, la base d'une entraide efficace
Pour se dégager du temps, se soulager de certaines tâches, avancer plus rapidement sur les chantiers, la mutualisation du travail et de la main-d'œuvr
Publicité