Aller au contenu principal

ROTATION
De l'implantation à la destruction : le couvert, cela se réfléchit

Implanter un couvert n'est pas une décision à prendre à la légère. Terres Inovia a rappellé, lors du webinaire du 4 juillet, que pour obtenir tous les bénéfices attendus d'une telle culture, il faut que le processus soit défini dans son entier avant l'implantation.

Les couverts d'interculture, de l'annuel au permanent, ont tous des bénéfices, si tant est qu'ils soient cultivés de manière raisonnée et avec beaucoup d'anticipation. C'est en partie le message qu'a voulu faire passer Terres Inovia, lors d'un webinaire.

Par les bénéfices attendus, on distingue la couverture du sol permettant de faire de la concurrence aux adventices. Mais également la lutte contre l'érosion et la porosité du sol, le piégeage des nitrates ou encore le stockage de carbone. Il convient alors de choisir son couvert en fonction de l'avantage que l'on veut en retirer.

CRITÈRES DE CHOIX DES ESPÈCES

Choisir une espèce doit répondre à des critères inhérents à la finalité, aux bénéfices attendus sur la culture.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

« La rampe avec enrouleur valorise mieux l'eau que le canon »

En s’équipant de trois rampes traînées pour remplacer ses canons, Sébastien Pichard, agriculteur en Eure-et-Loir, a amélioré l’efficacité de l’irri

Offre variétale 2024/2025 : complémentarité entre tolérance et productivité

De nouvelles variétés de blés et d’orges entrent au catalogue d’Axéréal pour la prochaine campagne.

Explications sur la dérogation cas de force majeure

La reconnaissance du cas de force majeure pour les cultures de début de printemps va permettre que toutes les parcelles soient primables, mêmes cel

Comment déclarer les accidents de culture ?

Les accidents de cultures de plus de 10 ares doivent être signalés.

« Gagner en agilité, en réactivité sur le terrain et coller à ses attentes »

Telle est la retombée concrète de l’organisation en région pour les adhérents de la coopérative Axéréal, souligne Jean-Etienne Reignoux qui préside

Gestion des adventices : multiplier les leviers pour plus d’efficacité

Impliqué dès le départ dans la co-conception des systèmes de culture mis en place sur la plateforme Syppre Berry, Matthieu Jeanneau fait également

Publicité