Aller au contenu principal

EGALIM 2
La grande distribution sous surveillance

La FNSEA et les JA ont lancé nationalement une opération de mise sous surveillance de la grande distribution au moment où les centrales négocient les contrats avec les entreprises agroalimentaires. A l'heure de la mise en place de la loi Egalim 2, la FNSEA et JA souhaitent que le producteur soit respecté pour son travail en obtenant une juste rémunération de sa production. La FDSEA 36 relaie l'action.

Jusqu'au 1er mars, les contrats entre les entreprises agroalimentaires et la grande distribution sur les produits de marques sont en cours de négociation. Dans un contexte global où le pouvoir d'achat est une source de préoccupation nationale, et à la veille des présidentielles, les agriculteurs sont inquiets du résultat des négociations. En effet, la loi Egalim 2 votée à l'automne n'est pas entrée pleinement en application, puisque les filières à contractualisation obligatoire sont en train de mettre en place les contrats avec les opérateurs d'aval. De ce fait, la non-négociabilité de la matière première agricole à l'aval des filières ne se construit pas sur des propositions de prix de vente basés sur les coûts de production pour les agriculteurs mais sur un prix de marché plus ou moins favorable en fonction des filières. La FDSEA 36 et les JA36 ont décidé de prendre part à l'action.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Valoriser au mieux ses effluents d’élevage
  Le pilotage de la fertilisation pour cette campagne s’avère délicat compte tenu de la flambée inédite des prix des engrais.
Limousine, sa rusticité passionne encore
Les critères de sélection de la race limousine ont évolué au fil du temps.
LE TÉLESCOPIQUE, UN « INDISPENSABLE » CHEZ LES ÉLEVEURS
  Fiabilité, maniabilité, visibilité ou encore facilité d’entretien… voici les principaux arguments qui ont poussé deux éleveurs laitiers à choisir le
Hausse de prix des fromages fermiers : une nécessité
Lors de journée régional fromagère, Jennifer Baudron, de la chambre d’agriculture du Loir-et-Cher, a présenté les coûts de production en 2021 et les e
Aléas climatiques : s’assurer une sécurité financière
Samuel Delale, céréalier à Châtillon-sur-Indre, a été confronté à la grêle en 2022.
Une nouvelle pépinière, un atout pour l’agrotourisme
Arnaud Schoofs et Marline Berghmans ont inauguré leur pépinière spécialisée en fruitiers du terroir, le 11 janvier à Buzançais.
Publicité