Aller au contenu principal

Le couvert : un allié de choix pour le sol

On ne compte plus les avantages d'instaurer des couverts dans la rotation des cultures. Qu'ils servent à structurer le sol ou à gérer le salissement d'une parcelle, Sarah Singla, agronome, l'assure : le couvert est un excellent maillon, mais il est important de savoir l'appréhender.

Une douzaine de JA polyculteurs éleveurs se sont rassemblés le 9 juin pour assister à la formation « choisir, mettre en place et valoriser ses couverts végétaux » tenue par Sarah Singla, ingénieur agronome. Au programme : explications autour du couvert et du méteil et mises en situation.

Pour cultiver un couvert, il est nécessaire de se poser les bonnes questions. Quelle culture est prévue après le couvert ? Quelle est l'utilité de ce couvert pour son sol et pour la culture suivante ? Sarah Singla l'explique : « Un couvert d'été, avant une culture de blé pour structurer le sol, n'aura pas la même composition qu'un couvert d'été pour gérer le salissement d'une parcelle. De même, un couvert d'hiver ayant pour finalité le nourrissage d'un troupeau n'aura pas les mêmes plantes qu'un couvert dont l'objectif est de recouvrir le sol pendant la saison hivernale ».

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

MOISS’ BATT’ CROSS : LES ROIS DE LA RÉCUP’
Devenue une animation phare des Terr’agri indrien, depuis bientôt 10 ans, la course de Moiss’ batt’ cross requiert une préparation particulière.
UN JEUNE ÉLEVEUR INVESTI POUR SON CANTON
Dans le secteur de Mouhet, les jeunes agriculteurs sont nombreux et majoritairement membres actifs des JA du canton Brenne-Val de Creuse.
Saint-Benoît, toujours un carrefour d’affaires
De nombreux sélectionneurs ovins d’Indre, du Cher, de Creuse, de Vienne, de l’Allier, de Charente et même des DeuxSèvres ont fait le déplacement à Sai
Marguer’ice, histoire d’une crème glacée locale
En 2011, un couple d’éleveurs indriens fait le pari de transformer une partie de sa production laitière.
LA VIANDE DU BERRY BURGER ASSURÉE 100 % TILLY
Manger local est l’un des chevaux de bataille du syndicat Jeunes agriculteurs.
« UNE FÊTE FAMILIALE ET CONVIVIALE »
La crise sanitaire et les confinements à répétition avaient eu raison du Terr’agri de Mouhet, initialement prévu en 2020.
Publicité