Aller au contenu principal

Lentilles vertes du Berry : Petit rendement et petit calibre en 2019

La campagne 2019 se caractérise par une météo capricieuse, un faible rendement et la prolifération de la bruche. Une campagne assurément à oublier.

Avec 16 q/ha de moyenne, soit 1 447 tonnes récoltées sur les 867 hectares engagés en IGP lentilles vertes du Berry, dans l'Indre et le Cher, la récolte 2019 est en retrait de 29 % par rapport à celle de 2018. Outre les rendements faibles et hétérogènes, le calibre n'est pas non plus au rendez-vous. « Pour la seconde fois en 4 ans, nous avons dû demander une dérogation sur la taille du calibre auprès de l'INAO afin de réduire les pertes en passant à 3,5 mm au lieu des 4 mm prévus dans notre cahier des charges », explique Laurent Cordaillat, président de l'Association des lentilles vertes du Berry.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

« C’est beaucoup de frustration de ne pouvoir présenter notre travail »
Le concours de la Châtre draine au-delà des frontières indriennes.
Vignette
Des reproducteurs visibles sur rendez-vous
Les événements, salons, foires, concours ont été annulés ou reportés un à un au fil de l’année.
Nouveau report de paiements MSA
Avec le nouveau confinement, le gouvernement a décidé, comme au printemps, d’accorder des délais pour le paiement des cotisations sociales.
Vignette
Le cycle des adventices rompu par les prairies
A la tête d’un cheptel de 130 limousines, Olivier Fradet cherche à limiter les adventices tout en réduisant l’usage des phytos.
« Il faut absolument appliquer les règles de biosécurité »
Philippe Van den Broek, président d'Ariporc se veut rassurant quant à l'épidémie de PPA. Il insiste cependant pour que les éleveurs et l'ensemble des
Vignette
La filière porcine inquiète
Les éleveurs de porcs scrutent avec anxiété la progression de la PPA en Europe.
Publicité