Aller au contenu principal

INSÉMINATION ANIMALE
« Pouvoir intervenir au bon moment selon mon jugement »

Encore peu démocratisée, l'insémination par l'éleveur (IPE) apporte une plus-value au travail de l'agriculteur. La formation et beaucoup de pratique sont indispensables à sa réussite.

Réaliser une insémination animale soi-même est une intervention que peu d'éleveurs pratiquent dans l'Indre. L'acte en lui-même peut en effet rebuter et requiert certaines connaissances anatomiques de l'animal. François Dumont, éleveur à Saint Christophe-en-Boucherie insémine ses vaches depuis 2013 ; une orientation choisie avant tout pour optimiser son système d'élevage. « Dans un premier temps, j'avais la volonté d'apprendre à fouiller pour pouvoir détecter les anomalies. Mais je souhaitais également avoir une meilleure maîtrise de la reproduction de mes animaux afin d'avoir une liberté d'action et pouvoir intervenir au bon moment selon mon jugement. Autre élément important, l'IPE permet d'avoir une meilleure maitrise du risque sanitaire en limitant l'intrusion de personnes sur l'exploitation », indique-t-il. Aussi, il a suivi une formation proposée par la coopérative Evolution.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Le fer à cheval porte bonheur au maréchal-ferrant
Maréchal-ferrant, un vieux métier qui a su s'adapter avec le temps et qui fait encore recette.
Apprendre à dompter les aléas climatiques
Le réchauffement climatique et les fortes chaleurs estivales qu'il induit, impactent directement l'état physiologique des animaux et leur capacité de
Stéphane et Marvin Foucault, une reprise d’exploitation réussie
Dans un projet de reprise d’exploitation, il faut parfois prendre son mal en patience pour déboucher sur une belle réussite.
Les méteils immatures, un levier à explorer
En formation sur la diversification de leur système fourrager, le 20 avril à Argenton-sur-Creuse, des éleveurs se sont penchés sur les méteils immatur
La parthenaise, une race délicate mais productive
Au  Champ  de  l’Ecu  à  Saint-Chartier,  les  charolaises ont  depuis  2007  la  compagnie  de  parthenaises.
Climat: Une nouvelle année de sécheresse ?
Depuis  de  nombreux  jours  la  sécheresse  s’est  installée,  éleveurs  et céréaliers  du  département  craignent  pour  la  suite  de  la  saison.
Publicité