Aller au contenu principal

Terr’agri 2022, c’est ce week-end !

Après deux années bousculées par les conditions sanitaires, Terr’Agri revient en force les 27 et 28 août à Le Bois, à Mouhet. Stands et animations pour tous les âges sont prévus. L’objectif : valoriser les productions locales dans un esprit festif et convivial.

Avec bien d’autres animations, courses de traine-cul et de moiss-batt cross seront également de la partie !

Le samedi 27 août à 14 h, les Jeunes Agriculteurs de l’Indre lanceront les hostilités. Terr’Agri animera la commune de Mouhet, tout au long du week-end. Au programme : expositions d’animaux et de matériel agricole. Sur les deux jours, petits et grands seront invités à visiter l’Agri village avec les stands des partenaires de l’évènement et de professionnels agricoles dont le Crédit Agricole, la FDSEA 36, des concessionnaires agricoles, le dimanche 28 août, le théâtre du concours départemental de la discipline. Le coup d’envoi est des assureurs, des coopératives, le GDMA, la chambre d’agriculture de l’Indre et bien d’autres. Les enfants pourront profiter de structures gonflables, de balades à poney, d’un baptême de conduite de tracteur ou encore jouer dans un labyrinthe de maïs. Courses de traine-cul et de moiss-batt cross seront également de la partie tout comme les démonstrations d’auto-terre ; une première pour Terr’Agri ! Après les différents concours cantonaux de labour, Mouhet sera, programmé pour 14 h. La remise des prix aura lieu à 18h30.

DES REPAS 100 % LOCAUX

Les repas de Terr’agri seront composés essentiellement de produits locaux. Comme à l’accoutumée, les Jeunes Agriculteurs ont à cœur de mettre en avant les producteurs indriens. Le samedi soir, la cuisse de bœuf à la broche ravira les papilles des visiteurs. Le désormais célèbre Berry burger sera à l’honneur le dimanche midi. Les productions du département seront valorisées au cours des repas. La viande proviendra d’une limousine de la ferme de la Villefranche à Tilly (lire l’Aurore Paysanne du 12 août), le fromage, de la ferme de Bel Air à SaintGaultier. L’EARL du Portail à Montgivray fournira les pommes de terre et la ferme de la Basse Roche à Ecueillé, les crudités. Les glaces artisanales seront produites par Marguer’ice à Clion. Avec les JA 36, tout est « Made in Indre », du repas à la musique. Ainsi, le groupe indrien, Antre d’Eux, se produira vers 19 h puis sera succédé par un DJ. En fi n de soirée, un feu d’artifi ce sera tiré par Pyroconcept.


Infos pratiques

Repas sans réservation : 22 € le samedi soir (melon, cuisse de bœuf à la broche et frites, mignardises) / 15 € le dimanche midi (Berry burger et frites, glace artisanale).

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

De meilleures conditions de travail à venir pour les aides à domicile de l’Indre

Familles Rurales de l’Indre a entamé un projet expérimental à l’aide de La Grande Bobine, institut territorial des transformations publiques.

Atelier de transformation : bien réfléchir pour le réussir !

 Le GDMA de l’Indre a organisé une formation afin d’aider les porteurs de projets de transformation carnée à conceptualiser et réaliser un ate

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

FDSEA et JA : « faisons appliquer la loi »

 La défense du revenu agricole passe notamment par le respect de la loi Egalim et un affichage de l’origine des produits conforme à la réalité

Trouver les leviers pour se dégager du temps

Cinq ans après son installation à Levroux, Quentin Duterde a construit un bâtiment d’élevage qui lui ressemble et répond à ses aspirations professi

Seuil de Bénavent : plus de peur que de mal pour l’instant

Mauvaise surprise jeudi 15 février, au petit matin, une brèche s’est formée sur le seuil de Bénavent, à PoulignySaint-Pierre.

Publicité