Aller au contenu principal

Coût de production
Un auxiliaire supplémentaire pour l'éleveur

La réduction des charges de production est une nécessité pour les éleveurs. Le réseau Inosys permet de trouver des solutions, à l'exemple du Gaec Le charolais dans le Boischaut sud.

A The­vet-Saint-Ju­lien, le Gaec Le cha­ro­lais est ins­crit dans le ré­seau In­osys de­puis trois ans. Adrien Gau­thier et son père sont à la tête d'un trou­peau de 160 mères cha­ro­laises sur une sur­face de 300 ha ma­jo­ri­tai­re­ment en herbe. Ils par­ti­cipent déjà de­puis plu­sieurs an­nées au pro­gramme Herbe et four­rages et Bo­vins crois­sance.

 

Une approche plus rpécise de son système

C'est par l'in­ter­mé­diaire de Claude Vincent, conseiller bo­vins à la chambre d'agri­cul­ture, qu'Adrien et son père ont ac­cepté de par­ti­ci­per au pro­gramme In­osys. « Je connais­sais l'exis­tence du ré­seau, mais je ne sa­vais pas exac­te­ment la ma­nière dont cela fonc­tion­nait et ce qu'il pou­vait nous ap­por­ter, ex­plique Adrien. Lorsque Claude nous a pro­posé d'en­trer dans le ré­seau, nous avons donné notre ac­cord et nous ne le re­gret­tons pas. »

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

« C’est beaucoup de frustration de ne pouvoir présenter notre travail »
Le concours de la Châtre draine au-delà des frontières indriennes.
Vignette
Des reproducteurs visibles sur rendez-vous
Les événements, salons, foires, concours ont été annulés ou reportés un à un au fil de l’année.
Vignette
Le cycle des adventices rompu par les prairies
A la tête d’un cheptel de 130 limousines, Olivier Fradet cherche à limiter les adventices tout en réduisant l’usage des phytos.
« Il faut absolument appliquer les règles de biosécurité »
Philippe Van den Broek, président d'Ariporc se veut rassurant quant à l'épidémie de PPA. Il insiste cependant pour que les éleveurs et l'ensemble des
Vignette
La filière porcine inquiète
Les éleveurs de porcs scrutent avec anxiété la progression de la PPA en Europe.
« Eleveur et engagé », un futur groupe dans l’Indre ?
 Face aux difficultés que rencontrent certains éleveurs pour valoriser la viande bovine, la section bovine de la FNSEA CVL 36 a engagé une consultatio
Publicité