Aller au contenu principal

DOSSIER BATIMENT
un Distributeur automatique fabriqué maison

Automatiser  la  distribution  des  aliments  apporte  beaucoup  d’avantages  : gain de temps, plus de latitude dans le travail, d’énergie. Cette solution reste cependant un investissement coûteux, à moins d’imaginer un dispositif maison. C’est l’option retenue par la famille Bodin à Déols.

Nourrir son troupeau  en  bâtiment  mobilise  beaucoup de temps, surtout lorsque la  configuration  des  lieux  ne permet  pas  d’utiliser  du  matériel spécifique.  Aussi  l’ingéniosité  de l’éleveur peut être le salut face aux contraintes techniques et bien entendu économiques.

A  la  ferme  de  Beaumont  à Déols,  Florence  Bodin  élève  120 chèvres.  Pendant  de  nombreuses années les animaux ont été nourris  à  la  main,  plus  par  obligation que  par  choix.  «  Il n’est pas possible  d’utiliser  des  machines  dans la chèvrerie, mais nous avons la chance d’avoir un grenier de stockage  juste  au-dessus,  décrit  l’éleveuse.  Dans  un  bâtiment  comme celui-ci, sans couloir d’affouragement, c’est déjà un gros avantage. Beaucoup de chèvreries n’en sont pas  équipées.  Cela  permettait  de faire la distribution du fourrage et du  concentré  directement  dans les auges, même si cela obligeait à grimper  !  ».

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
Antoine Brimboeuf, le maître des border collie
Chien de troupeau par excellence, le border collie est un partenaire de choix des éleveurs.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
L'écorce de bois à l'étude aux Bordes
La paille de céréale n'est pas la seule ressource pouvant composer une litière saine, confortable et absorbante.
L'écorce de bois : un complément plus qu'un substitut de la paille
L'hiver dernier, les génisses limousines de Frédéric Jouhannet ont passé l'hiver sur une litière en écorce.
Vente de reproducteurs : adjugé, vendu !
Le marché au cadran des Hérolles a organisé sa quatrième vente de taureaux reproducteurs limousins.
Publicité