Aller au contenu principal

Couverts végétaux : des atouts indéniables

Des agriculteurs expérimentent les couverts végétaux, en interculture courte ou longue, dans le but de redonner une structure  au  sol  et  de  l’enrichir  en  matière  organique. 

Faire migrer  l’aspect  règlementaire des CIPAN (cultures pièges à nitrates), semées à l’automne afin de piéger les reliquats  azotés  post-récolte, vers  des  couverts  végétaux  bénéfiques pour la vie des sols et le système de culture, est une pratique de plus en plus adoptée par les  agriculteurs.  Points forts en agriculture de conservation, ils sont reconnus pour leur  intérêt  technique et leurs vertus agronomiques. Le GIEE  Semons  dans  le Vivant, accompagné par la FDGEDA du Cher, expérimente différents couverts. «  Ils  sont  essentiels  pour  structurer  le sol, lui apporter de la matière organique et limiter les adventices. Les couverts  végétaux  sont  bénéfiques pour le bilan humique des cultures suivantes, jusqu’à  50  %  de  restitution de l’azote,  rapporte Jérôme Brunet, conseiller à la FDGEDA du Cher et animateur du groupe.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Limiter la flambée des prix avec les achats groupés de la FDSEA
Le service de commande groupée de fioul proposé aux adhérents FDSEA et JA permet de réduire le montant des factures.
Contrats, indicateurs de prix, délais : éleveurs, à vous de proposer vos conditions !
La loi Besson-Moreau généralise la contractualisation écrite pluriannuelle de 3 ans minimum pour toute vente entre le producteur de viande bovine et c
Noël en Berry, entre rites et légendes
Loin de la course effrénée de notre époque dans les boutiques en quête des cadeaux tant attendus, loin de l'abondance des plats sur les tables… le Noë
QUELLE FORÊT POUR LE FUTUR ?
Comment préserver les massifs forestiers face au réchauffement climatique ?
Contention ovine : découverte d'un parc fixe indoor
Au quotidien, la manipulation des animaux à travers une contention mobile demande du temps et peut mobiliser de nombreuses personnes sur un élevage.
Publicité