Aller au contenu principal

Couverts végétaux : des atouts indéniables

Des agriculteurs expérimentent les couverts végétaux, en interculture courte ou longue, dans le but de redonner une structure  au  sol  et  de  l’enrichir  en  matière  organique. 

Faire migrer  l’aspect  règlementaire des CIPAN (cultures pièges à nitrates), semées à l’automne afin de piéger les reliquats  azotés  post-récolte, vers  des  couverts  végétaux  bénéfiques pour la vie des sols et le système de culture, est une pratique de plus en plus adoptée par les  agriculteurs.  Points forts en agriculture de conservation, ils sont reconnus pour leur  intérêt  technique et leurs vertus agronomiques. Le GIEE  Semons  dans  le Vivant, accompagné par la FDGEDA du Cher, expérimente différents couverts. «  Ils  sont  essentiels  pour  structurer  le sol, lui apporter de la matière organique et limiter les adventices. Les couverts  végétaux  sont  bénéfiques pour le bilan humique des cultures suivantes, jusqu’à  50  %  de  restitution de l’azote,  rapporte Jérôme Brunet, conseiller à la FDGEDA du Cher et animateur du groupe.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
« La formation, le meilleur moyen d’avancer »
Présidente du comité Centre-Val de Loire du Vivéa et élue à la chambre d’agriculture chargée de  la  formation,  Brigitte  Bergère  insiste  sur l’imp
La campagne 2021/2022 est lancée
Le catalogue des formations de la chambre d’agriculture est désormais disponible pour la campagne 2021/2022.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Un défi sanitaire et financier
 En 2020, la MSA Berry-Touraine a adapté ses missions pour faire face à la pandémie.
Publicité