Aller au contenu principal

« L’Etat français est en train de détruire notre profession »

Valérie Pion, secrétaire générale de la FDSEA de l’Indre et présidente de la section bovine, est stupéfaite du traitement réservé au secteur allaitant dans la Pac 2023. Elle prédit une dégradation du revenu des éleveurs.

Le ministre de l’Agriculture a précisé la feuille de route pour la Pac 2023 pour la France début juillet. Quelles conséquences, selon vous, aura-t-elle sur le secteur allaitant ?

Valérie Pion : La question de la gestion des aides aux bovins allaitants a été tranchée et encore une fois la profession est lésée. Le plan présenté par le ministre de l’Agriculture prévoit notamment une baisse progressive importante des aides couplées au secteur de l’élevage de bovins de race à viande, pour financer le développement de la production de protéines végétales. Cette décision aura deux impacts immédiats pour les éleveurs de bovins viande : une nouvelle baisse de leur revenu et une augmentation  de leurs coûts de production.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
« La formation, le meilleur moyen d’avancer »
Présidente du comité Centre-Val de Loire du Vivéa et élue à la chambre d’agriculture chargée de  la  formation,  Brigitte  Bergère  insiste  sur l’imp
La campagne 2021/2022 est lancée
Le catalogue des formations de la chambre d’agriculture est désormais disponible pour la campagne 2021/2022.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Un défi sanitaire et financier
 En 2020, la MSA Berry-Touraine a adapté ses missions pour faire face à la pandémie.
Publicité