Aller au contenu principal

Circuit-court
Valoriser ses chevreaux par l’engraissement à la ferme

Refusant de brader leurs chevreaux en partance pour l’engraissement hors exploitation, Céline Renaire et Ludovic Ploton ont pris le parti de les élever. Les produits estampillés Ferme du Cabri’chou seront prochainement mis en vente.

Installés depuis septembre 2018  à  Faverolles-en-Berry, Céline Renaire et son compagnon Ludovic Ploton produisent du lait cru de chèvre pour l’AOP  selles-sur-cher.  Seules  les chevrettes  de  renouvellement  restaient sur l’exploitation, les autres nouveau-nés partaient en atelier d’engraissement dès la naissance. Au printemps 2020, le couple s’interroge sur la valorisation de leurs chevreaux,  «  avec le confinement, le marché s’est effondré. Les chevreaux étaient payés peu cher, ceux  ayant un petit poids  partaient quasiment  gratuitement  »,  avoue Céline Renaire. Pour elle, hors de question de les donner  «  ce sont des produits à part entière de l’élevage  »,  estime-t-elle.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
« La formation, le meilleur moyen d’avancer »
Présidente du comité Centre-Val de Loire du Vivéa et élue à la chambre d’agriculture chargée de  la  formation,  Brigitte  Bergère  insiste  sur l’imp
La campagne 2021/2022 est lancée
Le catalogue des formations de la chambre d’agriculture est désormais disponible pour la campagne 2021/2022.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Un défi sanitaire et financier
 En 2020, la MSA Berry-Touraine a adapté ses missions pour faire face à la pandémie.
Publicité